Bilan de l’offre et de la demande du marché du diamant

Lire en fin d’article une mise en garde de l’AMF et mes commentaires. L’image du diamant renvoie à une page internet que je voulais vous présenter aussi.  AG
En savoir plus,  LIRE ICI

Christophe Vereecke, diplômé du G.I.A depuis 1998 (Graduate Gemologist – Diamonds and Colored Stones) et de l’école d’expertise du Sotheby’s Institute en joaillerie ancienne, nous livre son analyse du marché du diamant et ses perspectives. La production est insuffisante pour satisfaire la demande. Le prix du diamant semble donc voué à augmenter durant la prochaine décennie.

Gap entre offre et demande en diamant
Gap entre offre et demande en diamant

L’offre : un déficit de production

Christophe Vereecke – La production est inférieure à la demande et ce depuis 2010-2012 et seuls les stocks permettaient de combler le gap (cf. graphique ci-dessus). Actuellement, il y a de plus en plus de tonnes de roches extraites pour toujours moins de carat. On est obligé d’extraire 2 500 tonnes de roches pour avoir un diamant d’investissement d’1 carat.

Plus de 80 % de la production mondiale provient d’à peine 20 mines. Plusieurs mines parmi celles-ci vont fermer entre 2020 et 2025, notamment la mine d’Argyle en Australie, dès 2020, qui représente 9 % du marché.
Enfin, pour ne rien arranger, plusieurs spécialistes s’attendent à un pic de production vers 2018-2020 et donc à une baisse de la production par la suite.

Projected global rough diamond production
Projection de la production mondiale de diamants bruts __

D’autre part, après avoir connu un pic en 2007 et 2008, les budgets consacrés à l’exploration de nouvelles mines diamantifères sont en nette baisse.

Budget global dédié à l'exploration diamantifère
Budget dédié à l’exploration diamantifère

Une demande en constante augmentation

La production déclinante ne pourra en aucun cas satisfaire la demande croissante, surtout du côté asiatique.

Demande de diamants de la Chine en tonnes
Demande de la Chine de diamants en tonnes

Seulement 31 % des épouses chinoises portent une bague sertie d’un diamant, contre 80 % aux USA et au Japon. La Chine, Hong Kong, l’Inde, le Japon et le Moyen-Orient devraient représenter 47 % de la demande en 2017 (source De Beers).

Un investissement gagnant à long terme

Compte tenu du déséquilibre croissant entre l’offre et la demande, les prix du diamant devraient dans l’ensemble croître de 5 % annuellement durant la prochaine décennie.
Donc le diamant est une opportunité d’investissement à saisir, car les perspectives à venir sont haussières, aussi bien sur le court que le long terme.

Date de l’article : 2014 – Source  Charles SANAT
Diplômé de l’Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran – Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance).  Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d’affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d’AuCoffre.com de 2011 à 2015. Aujourd’hui il enseigne l’économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l’actualité économique en particulier  à « ObjectifEco » & à « Contrepoints » deux journaux en ligne qui couvrent l’actualité française et internationale sous l’angle économique, libéral et indépendant.

Cette page est une promotion des articles de cet auteur dans deux journaux où il publie. SERFI Patrimoine & Sémyence Entreprise vous en présentent les liens.

 Lien ObjectifEco & Lien Contrepoints


Communiqués de presse AMF : 2017
L’Autorité des marchés financiers met en garde le public contre les offres de placement dans les diamants d’investissement
Publié le 6 janvier 2017
L’AMF met en garde le public contre les offres de placement dans les diamants d’investissement. D’apparence très attractives, et souvent présentées comme une valeur refuge, ces offres font miroiter des promesses de rendements exceptionnels, voire irréalistes. L’AMF appelle les particuliers à la plus grande vigilance.
L’AMF constate une forte augmentation des offres de placement dans le diamant d’investissement auprès du public français. Elle est, en outre, de plus en plus sollicitée par des épargnants se plaignant de démarchage agressif par ces plateformes ou de difficultés à récupérer leur investissement voire encore à joindre leur interlocuteur. Il apparaît également que les adresses postales de ces plateformes ou sociétés dans des lieux prestigieux sont souvent fictives ; le discours commercial n’est pas sans rappeler celui employé par les plateformes de trading illégales de Forex ou d’options binaires.
En raison de la très grande incertitude quant à la nature de telles offres, l’AMF recommande aux investisseurs de ne pas donner suite aux sollicitations de ces entités et de ne pas les relayer auprès de tiers, sous quelque forme que ce soit.
L’AMF rappelle aux épargnants que ces offres d’investissement s’avèrent risquées et les appelle à la plus grande vigilance. En cas d’escroquerie, les victimes doivent déposer plainte et fournir aux autorités judiciaires compétentes toutes les informations possibles (références des transferts d’argent, contacts identifiés, adresses, mails ou courriels, Skype, etc.).
D’une manière générale, l’AMF invite les épargnants à appliquer des règles de vigilance avant tout investissement, notamment compte tenu de la forte recrudescence des offres d’investissement dans les diamants :
  • Aucun discours commercial ne doit faire oublier qu’il n’existe pas de rendement élevé sans risque élevé ;
  • Obtenez un socle minimal d’informations sur les sociétés ou intermédiaires qui vous proposent le produit (identité sociale, pays d’établissement, responsabilité civile, règles d’organisation, etc.) ;
  • N’investissez que dans ce que vous comprenez ;
  • Posez-vous la question de savoir comment est réalisée la valorisation du produit proposé (prix d’achat ou prix de vente), renseignez-vous précisément sur les modalités de revente du produit et les délais liés, notamment dans le cas où le produit investit sur une classe d’actifs peu liquide.

A propos de l’AMF
Autorité publique indépendante, l’AMF est chargée de veiller à la protection de l’épargne investie en produits financiers, à l’information des investisseurs et au bon fonctionnement des marchés. 

SERFI Patrimoine ne partage pas toujours les avis de l’AMF, mais en ce qui concerne les diamants il y a un vrai DANGER pour les investisseurs à croire les informations de certains sites qui prétendent que le diamant, aujourd’hui, est un investissement à 7/8% de rendement annuel, ou plus.    PIRE, que le diamant puisse être un investissement à court terme.  

Le diamant (certifié GIA & > 1 carat) est un bon investissement quand il répond à un besoin. Jamais pour spéculer sur des plus-values hypothétiques. Attention aussi à certaines informations reprises en boucle par de nombreux sites ; la plus utilisée étant un reportage d’un Journal de 20h00 de France 2 qui date du 18 avril 2012. 


À propos de SERFI Patrimoine & Sémyence Entreprise, une synergie de compétences depuis 2001

Solutions patrimoniales pour particuliers et professionnels & Accompagnement de chefs d'entreprises. Le bon sens et la simplicité sont, pour toutes mes activités et mes prises de décisions, mes préceptes de vie et d’orientation professionnelle. Préceptes qui prévalent à la sélection de mes partenaires et à la mise en œuvre de mes prestations. Antoine GRAMMATICO, Consultant et Formateur.
Ce contenu a été publié dans ACTUALITÉS & INFORMATIONS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.